Dès le 5 juillet 2022, la permanence RPE de Martigné-Ferchaud se fera uniquement sur rendez-vous de 14h à 17h.

Chaque mois, une rencontre collective est programmée, leur permettant d'approfondir une thématique. Entre chaque rencontre, les participants sont invités à se lancer dans un défi ! 

Défi numéro 1 : défi numérique

Témoignage - Amélie, habitante de Janzé, a relevé le défi pour réduire son impact numérique

Amélie et son conjoint, trentenaires, habitent Janzé avec leur petite fille de 9 mois. Ils sont déjà bien sensibilisés sur les sujets des transitions et du changement climatique et ils cherchent aujourd’hui à progresser dans leurs pratiques.

Ils ont souhaité intégrer le groupe « Sur le chemin des transitions » pour rencontrer des personnes qui partagent les mêmes valeurs et la même vision sur les transitions écologiques et solidaires. C’est l’occasion de remettre en question leurs pratiques quotidiennes, de trouver des réponses ensemble à certaines problématiques et de se motiver via l’effet de groupe à mettre en œuvre concrètement et durablement certaines nouvelles pratiques.
 

Avant je ne faisais pas spécialement attention à la gestion de mes mails, je supprimais les newsletters et autres mails indésirables, et ça restait dans la corbeille le temps que ça se supprime tout seul. 

Le défi m’a permis de chercher à comprendre d’où venaient ces mails indésirables, de me désabonner de newsletters inutiles, de m’interroger de l’utilité de conserver tel ou tel message. Je fais désormais un peu de ménage tous les jours. Grâce au défi, c’est devenu un réflexe. Je me suis surtout attardée sur la problématique des mails, et par la suite je vais élargir mes pratiques notamment sur la conservation de mes données numériques. 

Chiffres clés

  • 10 h de film en HD contiennent plus de données que l’intégralité des articles en anglais de wikipédia
  • 10 % de la consommation électrique française liée aux services numériques
  • 15 000 km = distance moyenne parcourue par une donnée numérique
  • 1 km en voiture = 0,15 kg de Co2 = 4 mails avec pièce jointe = 37 mails sans pièce jointe = 22 requêtes internet

Comment relever ce défi numérique ?

S’équiper utile, durable et mutualiser les appareils
Privilégier dès que possible le Wifi à la 4G
Stocker ses données, préalablement triées, sur une plateforme unique
Rentrer directement l’adresse du site dans la barre de navigation 
Trier régulièrement sa messagerie et se désabonner des newsletters qu’on ne lit jamais
Limiter le nombre de destinataires par mail et le poids des pièces jointes
Télécharger au lieu de streamer, désactiver la lecture automatique, éviter la qualité HD
Limiter l’usage du numérique en jardinant, bricolant, discutant, cuisinant, créant !

Défi numéro 2 : biodiversité du jardin

Témoignage - Anatolie, habitante d'Amanlis, a relevé le défi pour favoriser la biodiversité dans son jardin

Anatolie, la quarantaine, est en couple avec 2 enfants de 5 et 7 ans. La famille habite dans une maison avec un grand terrain à Amanlis.

Le couple est dans une démarche écologique, en agissant quotidiennement, mais cela faisait quelques temps que leurs actions n’évoluaient pas. En découvrant l’accompagnement possible à travers le groupe Sur le chemin des transitions, c’était l’occasion d’agir.

Ils apprécient particulièrement le côté collectif, le fait de pouvoir interagir, échanger. Le groupe incite à confronter ses opinions. Chacun réfléchit et agit différemment. Tous veulent la même chose, mais pas de la même façon, c’est très nourrissant. C’est l’occasion de mieux verbaliser leur ressenti, et de se positionner : est-ce que je change juste quelques pratiques chez moi, avec le même système, ou bien je vais plus loin et change ma façon de me positionner au monde naturel.

Ce qu’ils apprécient également ce sont les actions concrètes. Le côté défi leur permet de restructurer leur démarche et d’avancer. Et tout le foyer est impliqué dans la démarche !

  • Intégrer un collectif avec qui interagir, échanger, confronter ses opinions... c’est très nourrissant !
  • Agir en restructurant sa démarche et avancer concrètement grâce aux défis
  • Impliquer tout le foyer

« On avait déjà quelques pratiques au jardin : laisser des espaces sauvages avec des fleurs, laisser quelques légumes monter en graine… Il y a donc beaucoup d’oiseaux et d’insectes. Au potager on évite de laisser le sol nu en favorisant le paillage, et on ne retourne pas la terre.

Le défi nous a permis de travailler davantage sur la faune. Nous avons fait des observations, compté les oiseaux, découvert précisément quels insectes étaient présents… Pour se rendre compte que notre action peut avoir un impact sur l’existant.

C’était également l’occasion de relancer la discussion avec les enfants, qui ont installé des coupelles d’eau et testé des bombes à graines. Et nous allons installer des motifs d’oiseaux sur nos fenêtres pour éviter qu’ils se cognent. »

Concrètement, on fait quoi pour relever le défi de la biodiversité ?

Planter des plantes mellifères : noisetier, bourrache, pissenlit, lavande, lierre, châtaignier…
Construire un nichoir pour oiseaux ou une maison pour hérissons
Planter des plantes aromatiques, de préférence vivaces : thym, romarin, sauge, ciboulette.
Laisser des tas de bois, de pierres et de végétaux pour permettre à la petite faune d’y vivre
Planter des arbres fruitiers : pommiers, cerisiers, framboisiers…
Laisser se développer les fleurs du printemps en espaçant les tontes et en laissant 7 à 8 cm de gazon. Ça limite également les risques de sécheresse du sol en conservant l’humidité.

Le saviez-vous ?

Les plantes mellifères contiennent du nectar et du pollen, transformés en miel et en gelée royale par les abeilles. Elles sont très appréciées des insectes pollinisateurs (abeilles, bourdons, guêpes, papillons) qui viennent s’y nourrir, s’y reproduire et s’y abriter des prédateurs. En les plantant, vous encouragez la biodiversité et favorisez la pollinisation des végétaux.

Un Carré pour la Biodiversité est un programme invitant à préserver un espace de nature, sans intervenir dans son entretien, afin de prendre part à l'observation de la biodiversité qui s'y développe ou y transite.

Mais aussi Oiseaux des Jardins : observations des oiseaux et Spipoll : observation des insectes pollinisateur

Publié le 03 juin 2022